Solution pour éviter le stress financier du à la crise !

Dans quelques semaines ou quelques mois, la crise sanitaire fera place à une crise économique (probablement) sévère mais, contrairement à la crise sanitaire, il est tout à fait possible pour chacun d’entre nous d’anticiper et d’œuvrer dès maintenant afin de traverser la crise économique sans angoisse.

 

Mais c’est quoi le problème ?

Qui dit crise économique, financière… dit chômage, pertes d’emploi, baisse de la clientèle et donc baisse des revenus pour des dizaines de milliers de personnes. Il s’agit d’un phénomène en cascades.

Qui dit baisse de revenus des ménages dit difficultés financières  plus ou moins pénibles.

Ca va dépendre … de la situation de chacun.

Comment ça se passe pour vous au niveau financier aujourd’hui ?

Votre compte bancaire est-il dans le rouge le 5, 10, 20 de chaque mois ou ….  jamais ?

Vous m’avez compris, à moins que vous n’ayez répondu “jamais”, les difficultés vont s’accentuer voire s’accumuler dans tous les autres cas.

 

Pourquoi je vous parle d’argent aujourd’hui ?

 

Les français ont déjà régulièrement et largement recours au découvert bancaire puisque selon une enquête de Panorabanques.com pour Le Parisien(2021), 20% des français sont à découvert tous les mois. 

Et selon une étude de 2017, il manquait 484€ en moyenne aux français pour vivre “confortablement”, c’est-à dire qu’il resterait alors encore un peu d’argent après avoir payé tous les frais.

Ce déséquilibre financier chronique risque fort d’entraîner une situation pour le moins tendue sinon critique en cas de baisse de revenus.

 

Mais bon, je ne suis pas là pour vous plomber encore plus le moral…il y a les infos pour ça ! 

 

Si je vous parle de cela aujourd’hui c’est que vous pouvez choisir de prendre les choses en mains !

 

C’est votre attitude en lisant cet article qui peut changer les choses (et pas moi car cela dépend uniquement de vous, et pas de votre patron, du gouvernement, de la position de la lune etc.)

Cette attitude quelle est-elle ?

Vous pouvez attendre patiemment en spectateur que cela arrive (en restant pour le moment confortablement installé dans votre situation) ou vous pouvez dores et déjà préparer un plan B pour moins ressentir les effets, c’est-à-dire réfléchir pour s’adapter à une situation.

Pour tous les travailleurs du secteur privé et les indépendants, il est urgent de booster votre agilité.

Car qui dit crise, dit chômage, dit baisse de revenus, dit moins de clients et donc moins de chiffre d’affaires et moins de rentrées d’argent pour tous.

 

Aussi, il n’a jamais été aussi important de chercher à multiplier ses sources de revenus et de s’y mettre tout de suite.

 

Pourquoi maintenant ?

La crise de la Covid-19 nous a prouvé que l’inimaginable, l’impensable d’hier, était aujourd’hui bel et bien possible :

  • Économie à l’arrêt,
  • Avions cloués au sol,
  • Ecoles fermées,
  • Restaurants portes closes… ;

Et que cette situation pouvait non seulement durer (cela fait maintenant 1 an que ça a commencé) mais qu’il y a de fortes probabilités que cela se reproduise.

Toutes les répercussions économiques ne sont pas encore visibles maintenant et c’est pour ça qu’il est possible d’agir.

Mais il est déjà d’actualité que certaines grandes enseignes ont déjà déposé le bilan (Naf Naf, Camaïeu, La Halle, les chaussures André, et que d’autres font face à de très grandes difficultés : Courtepaille, Flunch, Alinéa…) et ces fermetures vont entraîner une hausse du chômage d’ici les 2 ans à venir.

Avoir un CDI ne veut plus rien dire quand l’entreprise qui vous emploie ne peut plus poursuivre son activité.

Les français sont attachés à la notion de sécurité en terme d’emploi mais cela n’est pas toujours le cas. Donc plutôt que de se voiler la face et de se réveiller quand il est trop tard, je me propose de vous ouvrir les yeux pendant qu’il est encore temps.

Le chômage partiel, les aides du gouvernement ne sont que des solutions temporaires. Combien de temps encore, les aides vont pouvoir être maintenues ?

On sent déjà poindre une inflexion dans le discours du gouvernement et une sortie des aides automatiques est très clairement envisagée pour ne pas dire annoncée.

 

Alors, comment allez-vous réagir si vos revenus viennent à chuter ?

Quel impact une perte d’emploi aurait pour vous ? Pour votre environnement familial ?

Non seulement financièrement même si en France nous avons le chômage et c’est une chance extraordinaire mais aussi au niveau de votre état d’esprit, de votre moral, de votre façon de voir l’avenir ?

Comment allez-vous faire face à vos engagements : factures, échéances de prêt… surtout si c’est déjà difficile pour vous aujourd’hui ?

 

Heureusement, nous savons que les crises sont faites pour être traversées et que le calme revient toujours après la tempête.

Mais durant la tempête qu’allez-vous faire pour tenir la barre ?

La méthode Coué « ça ne m’arrivera pas, je ne serais pas touché(e) ne fonctionnera pas.

 

En revanche, je connais une méthode qui fonctionne à 100% : l’anticipation !

 

La solution ?

 

Préparez-vous au pire et trouvez des plans B dès maintenant.

 

Impossible direz-vous ?

Vous n’avez :

  • pas le bon âge ?
  • pas le bon diplôme ou
  • pas la bonne formation ?

 

Faux, il existe une branche professionnelle d’activité qui ne tient compte ni de votre âge, ni de votre diplôme ou expérience.

Un secteur exceptionnel qui laisse la chance à qui veut s’en donner les moyens, d’une part d’apprendre et de développer au minimum de nouvelles compétences, mais également de gagner de l’argent sans avoir à tout abandonner pour cela.

 

Vous avez encore un job ? Excellent surtout conservez-le !

Vous êtes à la retraite ? Aucun souci c’est totalement compatible.

Vous êtes indépendant mais les affaires sont plus difficiles ? Pas de souci non plus.

Vous êtes déjà indemnisé par Pôle-emploi ? C’est toujours possible mais vos droits seront recalculés.

 

Alors ?

Voulez-vous attendre, sans rien faire, d’être dans une situation anxiogène ou agir maintenant et trouver avant des solutions ?

 

Avoir plusieurs sources de revenus permet de rester agile, de s’adapter plus facilement aux aléas extérieurs et d’avoir l’esprit bien plus serein. Vous ne dépendez plus d’une seule activité (ex : votre emploi salarié) mais de plusieurs ressources.

 

Dans chaque crise, l’histoire a montré qu’il y avait aussi des opportunités à saisir.

Certaines personnes deviennent encore plus riches (Elon Musk per exemple), certaines activités connaissent des progressions incroyables (exemple : le vélo)

 

Et si cette crise vous offrait finalement un cadeau ?

 

Et si c’était le bon moment pour vous de développer quelque chose en parallèle de votre emploi principal ?

 

Et si c’était le moment pour vous de lancer votre propre activité en parallèle : conseils, blogging, coaching, arts manuels… et si c’était le moment de sortir du statu quo et d’oser ?

 

Et si le pire ne se produisait pas, quel avantage pourrait vous procurer le fait d’avoir osé multiplier vos sources de revenus ?

  • Gagner plus ?
  • Être fier de faire quelque chose que vous aimez ?
  • Développer de nouvelles compétences ?
  • Vous faire tout simplement de nouvelles relations ?

 

Il est temps de retrousser nos manches et d’élargir notre horizon.

 

Même si vous ne dégagez que 200 € de plus par mois, sur un an cela représentera tout de même 2400 € de plus.

En 2 an, vous pourriez générer près de 5000 €, une belle somme d’argent, qui pourrait vous permettre de réaliser des choses extraordinaires : vous inscrire à cette formation qui vous tente depuis des années et vous offre la possibilité de vous reconvertir si vous le désirez. Option qui , jusqu’ici, vous était inaccessible car vous ne disposiez pas des moyensnécessairs.

Vous pourriez envisager d’effectuer des travaux chez vous, de changer tel ou tel matériel , ou réaliser des dépenses dans votre maison qui vont vous mettre en sécurité (chaudière, toiture…), de voyager si nous le pouvons de nouveau…, de réaliser un rêve d’enfant…

 

Aujourd’hui même un CDI n’est plus à même d’offrir la sécurité de l’emploi et encore moins celle des revenus.

Combien d’emplois détruits depuis le début de cette crise ? Depuis mars 2020 ? En novembre, selon une étude du cabinet Arthur Loyd, il y aurait eu 680 000 destructions nettes d’emplois.

 

OK, tout ça n’est pas réjouissant mais vous pourriez me dire, moi je n’ai pas de passion/ talent particulier alors comment je vais m’y prendre pour multiplier mes revenus ?

 

Déjà, la 1ère chose c’est de prendre conscience de la situation et d’avoir l’intention d’y remédier. Une fois que vous avez décidé de développer une nouvelle source de revenus, les choses peuvent vraiment commencer.

L’idée c’est de comprendre que nous sommes responsables de la vie que nous avons, que chaque jour nos décisions comme celles que nous ne prenons pas, ont un impact sur la qualité de notre vie.

Une vie que nous pouvons regarder passer ou que nous choisissons de conduire; on en revient à l’option que vous choisissez : acteur ou spectateur ?

 

Il existe de nombreuses possibilités qui peuvent prendre plus ou moins de temps si vous avez besoin de vous former au préalable.

Mais si vous aimez les relations humaines, si surtout vous êtes prêts à apprendre, à faire des choses que vous n’avez pas l’habitude de faire (comme lire, ou parler devant une dizaine de personnes, ou animer une visio conférences ou écrire sur les réseaux sociaux…) et si vous ne croyez pas aux solutions miracles, vous pouvez également choisir de vous intéresser à la vente directe.

 

C’est la solution que je connais le mieux puisque c’est celle que j’ai moi-même choisi en 2009 après la chute de la banque de Lehman Brothers (crise des subprimes) quand je me suis retrouvée au chômage avec des indemnités pour une durée de seulement 7 mois.

En quoi ça consiste ?

Vous devenez représentant/ambassadeur d’une marque pour laquelle vous allez faire la promotion de produits ou de services.

Est-ce légal ? Parfaitement et il y a toute une législation qui encadre le secteur de la vente directe.

Est-ce qu’il faudra vendre ?

Oui puisque que vous serez commissionné sur vos ventes. Pas de ventes = pas de revenus.

Et si vous n’avez jamais fait de vente ?

Soyez rassuré, les principales sociétés apportent aux vendeurs de formations gratuites pour les aider dans leur activité.

« Mais moi, je n’aime pas vendre ! » J’ai souvent entendu cette phrase et quelque part tant mieux !

Je vous invite à choisir un produit/un secteur qui vous plaît : que ce soit la mode, la gastronomie, la téléphonie ou l’immobilier, il y a bien quelque chose qui vous attire ?

Peut-être aimez-vous épater vos amis avec vos desserts ? Ou favoriser le lien entre les personnes et les générations grâce aux jeux.

Il y a vraiment une multitude de choix qui s’offrent à vous.

Vous pensez que j’étais une vendeuse née à l’époque ?

Absolument pas.

J’avais même peur de démarrer une conversation avec une personne que je ne connaissais pas. J’étais pas du tout à l’aise.

Mais j’ai dépassé ça.

La véritable erreur serait de croire que les choses sont immuables, qu’il n’est pas possible de changer ou d’apprendre parce qu’on ne l’a pas fait avant. Que c’est comme ça et que c’est la fatalité.

Les personnes que je rencontre et qui avancent ne sont pas les plus diplômées ou les plus « intelligentes », ce sont surtout celles qui osent, se lancent, se trompent, apprennent et essaient de faire mieux la fois suivante.

Vous l’aurez compris, cette solution ne s’adresse pas à tout le monde. Si vous attendez la solution miracle qui s’obtient en restant dans son canapé sans rien changer à ses habitudes et ses comportements, je n’ai rien à vous proposer.

En revanche, si vous aimez ne pas dépendre des autres, si vous avez envie de diriger votre vie et non pas de vous faire balloter au gré des crises, alors j’ai peut-être quelque chose à vous proposer.

 

Je vous repose la question : Comment avez-vous envie de traverser les crises qui nous attendent ?

Au début, quand je me suis lancée, je n’y connaissais rien et ça n’a pas été facile. Pour tout vous dire, je ne savais même pas comment s’appelait cette industrie, la vente directe.

Je me suis accrochée, j’ai cherché à apprendre, j’ai progressé et j’ai commencé à gagner 200€, 400€, 700€…

Mais ce n’est pas ce que je retiens le plus de cette formidable expérience.

Ce que j’ai appris de cette expérience, c’est que j’étais capable de beaucoup plus que ce dont je m’estimais capable.

J’ai appris, j’ai fait des erreurs, j’ai progressé et au final j’ai eu beaucoup plus confiance, non seulement en mes capacités mais aussi en l’avenir.

Car quoiqu’il arrive, je sais que je suis capable de rebondir et ça, ça vaut vraiment qu’on l’on dépasse ses doutes et ses peurs.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le site de la fédération :

www.fvd.fr

Vous pouvez également lire un autre de mes articles sur le sujet ici :

https://experiencebioty.com/les-7-questions-incontournables-avant-de-vous-lancer-dans-une-activite-de-vente-directe/

Vous pouvez enfin directement déposer votre candidature

Je veux en savoir plus

 

J’espère que cet article aura au minimum attisé votre curiosité, dopé votre énergie et surtout qu’il vous aura donné envie de prendre les rênes de votre futur.